5 QUESTIONS : BRANDON WESTGATE

(scroll down for english version)

Même s’il n’en a pas l’air, Brandon Westgate est un paysan. Quand il n’est pas en train de survoler un spot, il cultive des cranberries dans le Massachussets. Mais ça a quel goût, au fait, les cranberries ?

Brandon_Westgate_portraitPhoto : DR

Le boulot de skater-pro n’est pas seulement de sauter des marches, c’est aussi faire des interviews, de la promo, etc. Est-ce que cet aspect te dérange et comparé au temps que tu passes sur ta board, ça représente quoi ?
Ça fait partie du job et honnêtement, ça ne me dérange pas. C’est toujours l’occasion de rencontrer des gens et ça ne prend pas tant de temps que ça. Ce n’est pas vraiment une contrainte. Là je suis à Paris pour deux jours pour ça mais après-demain je pars à Barcelone skater pendant une semaine… Je pense que j’ai largement assez de temps pour skater et que ça fait partie du truc. Tant que je passe plus de temps à skater qu’à faire des interviews ou de la promo, ça va, c’est si c’était l’inverse que ce serait bizarre. Là ça s’équilibre comme il faut.

Tu as un boulot à côté de celui de skater-pro. Comment tu gères les deux ? 
Mon père m’aide beaucoup. Sans lui, je serai incapable de faire les deux, surtout parce que je voyage beaucoup. En général, mes voyages sont planifiés donc j’ai toujours le temps de m’organiser et de demander à mon père de passer pour s’en occuper. Ce serait impossible sans lui.

Bien souvent, les skaters décident de tout plaquer pour essayer de devenir pro. Est-ce que tu as eu cette phase, à un moment donné ?
J’avoue que j’ai plus ou moins eu cette phase pendant un petit moment avant de tomber dans la culture des cranberries. Je n’avais aucune responsabilité, aujourd’hui j’aime bien ces deux aspects de ma vie, d’essayer de faire en sorte que les deux se complètent.

« JE CHERCHAIS UN TRUC À FAIRE PENDANT MON TEMPS LIBRE »

Comment tu en es arrivé à cultiver des cranberries ?
J’ai toujours cherché ce genre d’opportunités et je cherchais un truc à faire pendant mon temps libre. Mon père cultive des cranberries depuis toujours donc ça paraissait logique qu’il me montre comment faire, histoire d’apprendre quelque chose d’autre. Je suis un peu hyperactif donc c’est ce que je fais quand je suis chez moi. Je crois que j’ai besoin d’être occupé tout le temps…

Tu penses que ça pourrait devenir un job à plein temps, un jour ?
Je n’ai pas assez de terrain pour ne vivre que de ça, mais je veux être capable de faire quelque chose le jour où il faudra que je trouve un boulot. Il faut que ce soit un truc qui me plaise, et c’est toujours plus facile de s’occuper de ses propres cranberries que ce celles des autres, je pense.

Ici en Europe, on ne consomme par vraiment de cranberries. Je ne sais même pas quel goût ça a. C’est comment, et qu’est-ce qu’on peut faire avec ?
C’est un petit fruit rouge super amer. Je dirais que la texture se rapproche de celle de la pomme quand tu la manges crue. Tu peux en faire des smoothies, en mettre dans les muffins ou ce genre de trucs, faire de la sauce cranberry… Et surtout en faire du jus. Si c’est si peu connu en Europe, je pense que c’est dû à l’endroit où ça peut être cultivé. Il faut un sol sableux et acide, beaucoup d’eau… Ce n’est pas comme si c’était cultivé partout aux Etats-Unis non-plus.

Comment est ton champ, en ce moment ?
Quand je suis parti il était recouvert de neige et il pleuvait un peu. Il n’a pas fait super froid mais d’habitude en hiver tu l’inondes pour créer une couche de glace au-dessus de la plante en vidant l’eau. De cette façon, la glace isole toute la parcelle du vent qui peut faire tomber les températures parfois jusqu’à moins 30, ce qui peut tuer la plante. Les parcelles sont faites pour pouvoir retenir l’eau un peu comme un bassin, tu peux les remplir ou les vider selon tes besoins. Et quand tu as une bonne épaisseur de glace, tu vides l’eau et l’air peut aller sous la glace.

Quelle épaisseur fait la glace ?
Assez épaisse pour pouvoir marcher ou rouler dessus ! Un autre truc qu’on fait l’hiver tous les trois ou quatre ans, c’est de mettre du sable sur la glace. De cette manière, quand la glace fond au printemps, elle entraine le sable sur la plante sans l’abimer. Mais il faut qu’il fasse vraiment froid pour pouvoir rouler dessus.

J‘imagine qu’il n’y a pas tant de choses à faire l’hiver, à part ça.
Non. Cet hiver, on n’a même pas pu faire de la glace, et personne n’a pu sabler. On se rattrapera l’année prochaine. Ça marche selon la météo…

Quelle surface tu possèdes ?
Je n’ai que 3 hectares.

Et combien il t’en faudrait pour ne vivre que de ça ?
Ça dépend. Je ne passe pas par Ocean Spray, je travaille avec des clients plus petits. Ocean Spray paye mieux mais je n’ai pas de contrat avec eux, et pas assez de surface. Je pense qu’au prix où je vends aujourd’hui, il me faudrait dix fois plus de surface pour en vivre. Mais j’aurais besoin de quelques employés ou au moins des saisonniers, c’est impossible de faire toute la récolte seul. Mais une fois que tu as bien compris le système c’est gérable, tu as besoin d’aide seulement à certains moments de l’année.

Les cranberries seraient-elles le secret de ton pop ?
Bien-sûr ! Ah ah ah !

Entretien réalisé le 18 février à Paris. Pour en savoir plus sur la culture des cranberries, cliquez ICI.

Westgate_FSflipMad pop FS flip, République 2016

Brandon Westgate is the total opposite of your average city skater. He’s a farmer. He grows cranberries in his homeland Massachussets. Acid soil and sandy soil. The secret of a mad pop !

Being a pro skater is only about jumping down stuff. It’s also about doing interviews, promoting stuff, etc. How do you like this part of the job and how much time does it take compared to the actual act of skateboarding ?
I don’t mind, I think it’s all part of it and I enjoy it all, honestly. It’s always an opportunity to meet new people… It doesn’t usually take that much time. It’s not like it’s overwhelming or anything. Like I’m only here (in Paris – EN) for a couple of days doing this type of stuff, then going to Barcelona for a week and skate… I feel like I get plenty of skating, this is part of it. Definitely, there is more skating than doing interviews and stuff like that, it’d be kind of weird if there was less skating, but I think it’s balanced pretty well.

You have a side job. How do you deal with both on a daily basis ?
Honestly my dad helps a lot. So if it wasn’t for him, I wouldn’t be able to handle it, just because I travel. I know usually my travels beforehand so I can of just work it out and ask my dad to come around and take care of things. It wouldn’t be possible without him.

Because usually skaters decide to quit everything and be like « I’m gonna be a pro skater ». Did you ever had that feeling where you wanted to drop everything ?
I suppose I kind of did for a while and then I got into the cranberry thing a couple years ago. Other than that I didn’t have any other responsibility. I kind of like it now, having these two kind of sides of it, the challenge of balancing it all out.

How did the cranberry thing happen ?
I always wanted to have some kind of opportunities like that, and I was kind of searching for something else to do in my spare time. My dad’s been growing cranberries for ever so it just made sense for him to show me how to start it, help me out and learn something else. I’m constantly doing something so when I’m home I’m doing this. I like to just be busy all the time, I guess.

Could this be a full time job ?
I don’t really own enough acreage to fully survive off of it. But I want to know how to do something for after skating, when I have to find a job. It should be something I like and it’s easier to take care of your own cranberry box than someone else’s.

Here in Europe, Cranberries aren’t so big. I don’t even know what it tastes like. What is it like and what can you make out of it ?
It’s a super bitter berry. I would say the texture would be closer to an apple when you bite it. You can eat it raw, or put them in smoothies, bake muffins of stuff like that, make cranberry sauce. And juices are real big. I guess the fact that it’s a smaller industry here has a lot to do with where it’s grown. It’l not like it’s grown all over the US, you need acidic soil, access to sand, lots of water…

How is your field today ?
Well when I left there was snow on it and it rained a bit. It hasn’t been super cold, but usually in the winter time you’ll flood it up and basically it creates an ice layer over the vine when you drop the water, and then it can still breathe. The ice basically creates a blanket to the wind. The wind can get the temperatures drop to negative 30 somedays so it can kill the vine. The bogs are created so you can put water and hold it, almost like a pool. You can pump water, flood it and then let it go as you need. And when you get a good ice layer, you drop the water and the air can go underneath the ice.

How thick is the ice ?
Pretty thick, you can walk or drive on it ! Another thing that they do in the wintertime, like every three to four years is dropping a layer of sand, and one way of doing it without damaging the vine is driving on the ice and drop a layer of sand that drops on the vine in the springtime. It has to be real cold obviously to be able to drive on it.

But I guess there’s not that much to do in the wintertime besides that.
Yeah. Like this winter, we haven’t created any ice, so no one is really doing any sanding. So next year is gonna be catch up time. It works with the weather.

How many acres do you have ?
I only have 7,5 acres.

How many would you need for it to be a full-time job ?
It depends. I don’t go through Ocean Spray, I work with smaller cranberry companies. Ocean Spray pays more but I don’t have contracts to them and that many acres. I guess for the price that I have today, I’d need like a hundred acres. But you’d need a few employees, or seasonal employees. But when you’ve figured it all out, it’s pretty manageable, you only need people at a certain time of the year. It’d be impossible to harvest all by myself.

Is cranberries the secret of a mad pop ?
Of course ! Ah ah ah !

Donnez votre avis

*