5 QUESTIONS : MIKE BLABAC

(Scroll down for english version)

À l’occasion de la sortie du bouquin Defy Convention – 20 years of DC in photographs, Mike Blabac (à qui la mission de faire la sélection de photo avait été confiée) était à Paris l’autre jour. L’occasion de lui poser quelques questions précises sur ses qualités de photographe.

 

« J’AI TOUJOURS ÉTÉ PLUS FUJI QUE KODAK ! »

 

Danny Way - Mike BlabacDanny Way en couverture du premier numéro de The Skateboard Mag, en avril 2004

1_À quand remonte la dernière fois que tu as fait une photo de skate à l’argentique ?
Ça doit faire environ 7 ans. Je ne me souviens pas ce que c’était… C’était il y a longtemps ! J’ai vraiment arrêté (l’argentique) il y a neuf ans, quand Danny (Way) a sauté la muraille de Chine. Ils voulaient absolument que ce soit shooté au numérique. A cette époque j’étais encore à fond de pellicules alors j’avais pensé avoir perdu la bataille, malheureusement. Mais en perdant ça, ils m’avaient acheté le meilleur appareil de l’époque, un Nikon D2X, qui est sorti en 2005. Il fallait que ce soit en numérique pour pouvoir tout envoyer directement.
Qu’est-ce que tu aurais utilisé (si tu avais eu le choix) ?
J’aurais utilisé un F5 avec un film Provia. J’ai toujours été plus Fuji que Kodak !

2_Tu avais tout de suite plongé dans le numérique ?
En fait, après la muraille de Chine, j’ai plongé dedans parce que je savais dans quelle direction ça allait, et le confort de travail était agréable. Mais je n’aimais pas trop ça, jusqu’au moment où les appareils ont atteint la qualité des appareils argentiques. Quand j’y repense, dans le livre que j’ai sorti en 2009, la moitié est en numérique, l’autre en argentique. C’est difficile de faire la différence mais c’est devenu mon boulot, il faut tout le temps produire des images, c’est plus confortable…

Danny Way Jumps Great Wall of ChinaDanny Way, le 9/07/2005, shooté avec un D2X au 50mm, au 640e, ouverture 3.5, ISO 400 !

3_Quelle est la première photo que tu as fait avec Danny Way ?
C’était à un Modern Skate Contest, à Lansing, dans le Michigan, qui a été le premier contest de vert’ que Danny a gagné en tant que pro, quand il avait 14 ans. C’était un indy nose pick qu’on peut voir au début de mon livre. Je ne le connaissais pas, mais j’étais plus ou moins sponsorisé par le shop local qui sponsorisait le contest. Mais la première photo officielle que j’ai fait avec lui, c’était de l’hélicoptère en 99, au MTV Sports ans Music Festival.

4_Et la dernière ?
La dernière qui est parue est un backside flip en montant le mega step up, prise il y a deux ans à Hawaii, pour la couverture de Thrasher.

Koston BSNB - Mike BlabacEric Koston en couverture du Photo Annual de Transworld, paru en juillet 1998

5_Si tu devais retourner shooter le backside noseblunt slide de Koston à Hubba Hideout, est-ce que tu le ferais différemment ?
Si je devais le faire aujourd’hui, j’utiliserais probablement des flashs et un moyen format numérique. J’avais utilisé un film 3200 que j’avais acheté dans une pharmacie !
On voit bien le grain sur la photo…
Oui, le grain est énorme ! Javais fait faire un test sur le film, ce qui veut dire que l’on tire le film sur 5 images et on le développe un certain temps. Si c’est trop clair ou trop foncé, ils ajustent la durée. C’est comme pousser un film, mais au développement. Donc j’avais fait ça et c’était toujours un peu clair, alors je leur avais dit de pousser encore plus. Donc c’était de la 3200 comme poussée à un diaph’ et demi. Voilà pourquoi il y a autant de grain. Mais parce que c’était une certaine époque, ce qu’il portait, le trick et tout le reste, je suis content de l’avoir faite comme ça. J’aime bien qu’on voit Rick (Howard) dans le fond. Il skatait l’autre ledge, et voilà pourquoi je n’avais pas posé de flashs. C’est comme ça que ça s’est passé…

Entretien réalisé le 12 juin 2014, à Paris. Pour visiter le site de Mike, cliquez ICI, et pour avoir un aperçu du bouquin, cliquez .

DCDefyConvention

1_When’s last time you took an analog skate photo ?
With film ? It’s been probably about seven years. I can’t remember what it was. It’s been that long ! I really stopped (shooting film) about nine years ago, when Danny (Way) jumped over the Great Wall (of China). They made me shoot digitally. At the time, I was still really passionate about shooting film so I thought that I lost the battle unfortunately. But in losing that, they bought me the best digital camera of the time, a Nikon D2X which came out in 2005. They wanted me to shoot digitally because I had to upload the photos immediately afterwards.
What would you have used ?
I would have used an F5, in film, a Provia. I was more of a Fuji dude than a Kodak guy !

2_Did you jump the digital train straight away ?
Well, after the Great Wall, I kind of just dove in at first because I knew where it was headed, and the workflow was very nice. But I didn’t really love it until cameras kind of caught up with how film should be. I look back on film, like the book I made in 2009 : it’s half film and half digital. It’s difficult to tell the difference but we’re doing this for a living and have to put stuff out all the time, it’s more convenient…

3_What’s the first skate photo you shot with Danny Way ?
It was a Modern skate contest in Lansing, Michigan, which was the first vert contest that he ever won, as a pro, when he was 14. An indy nose pick that’s in the beginning of my book. I didn’t know him, but I was kind of sponsored by the local shop and they were sponsoring the contest. But the next real photo that I shot of him was the helicopter in 99, at the MTV Sports and Music Festival.

4_What’s the last skate photo you shot with Danny ?
The last photo that stands out is a backside flip which was two years ago in Hawaii for his cover of Thrasher, up the mega step up or whatever you want to call it !

5_If you had to go shoot again today Koston’s backside noseblunt at Hubba Hideout, would you do it differently ?
If I had to shoot it now, I’d probably use light on a medium format digital camera. Back then I used a 3200 speed film that I bought from a pharmacy !
You can see the grain on the photo…
Yeah, it’s huge ! It’s because I had a test strip done on the film. That means they pull out the first five exposures and process them a certain amount of time. And if it’s too light or too dark, they adjust the time. It’s like push-processing, but a test push processing. So I did that and it was still a little white so I told them to push it even harder. So it was a 3200 speed film pushed like a stop and a half. That’s why there’s so much grain to it. But because of the era it was, what he was wearing, the trick and everything about it, I’m stoked that I did it that way. I like it because you can see Rick  (Howard) in the background. He was skating the other ledge, and that’s why I didn’t set up flashes. That’s how it came to be, really…

Donnez votre avis

*