A PROPOS DES JEUX OLYMPIQUES

Cette fois c’est sûr, le skate sera aux Jeux Olympiques de 2016 au Brésil, sous la supervision de Rob Dyrdek et Bob Burnquist.

Olympic Torch Relay, Day 10Flameboy is back.

Bob avait trimballé la flamme olympique il y a quelques années, il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il obtienne ce rôle d’ambassadeur puisque, rappelons-le, Bob est brésilien. Mais le plus étonnant dans tout ça, c’est l’annonce que les qualifications se feront sur la mega-ramp (le tremplin avec le gap immense) parce que, d’après Thomas Bach (président du CIO) dans le New York Times « c’est l’intermédiaire entre le half-pipe et le street skating ». Toujours selon le même article du NY Times, Rob Dyrdek aurait déclaré de son côté que « cela promettait du grand spectacle », sans remettre en question cette décision. En même temps, depuis le temps qu’il milite pour que le skate devienne un sport grand public, il sera servi. On est donc curieux de voir Paul Rodriguez se balarguer rien qu’en ollie sur la mega ramp…

CA-Rentals-Mini-Mega-Ramp-14

Mais le plus drôle, dans tout ça, c’est la décision du CIO d’alléger les contrôles anti-dopage (qui réagissent à toutes les drogues, dures aussi bien que douces) sur cette nouvelle discipline (mais uniquement en 2016), conscient que pour s’assurer un minimum de participants, il fallait lâcher un peu de lest… Peu de risque cependant qu’un joint fasse son apparition sur la plate-forme en direct à la télévision, mais sait-on jamais…

Par ailleurs, les skaters devront faire face au problème des sponsors : Jeux Olympiques obligent, toute marque non-officielle sera systématiquement bannie. Fini donc les bonnets Redbull, les t-shirts à logo géant, le règlement allant jusqu’à limiter le nombre de couleurs sur les boards ! Oui, c’est fou, mais après tout, pourquoi pas… Avec un peu de chance, on les obligera aussi à porter des maillots aux couleurs de leur pays d’origine ! Ah ah. Quant au port du casque, ça paraît tellement évident que c’est mentionné nulle part.

Bref, pas sûr que ce soit vraiment du skate qu’on voit à la télévision en 2016 (dans à peine plus d’un an), par contre, avec les slams qu’il risque d’y avoir, ça promet effectivement d’être du « grand spectacle »… Merci Rob Dyrdek !

Donnez votre avis

*