LA CHRONIQUE DE MDV – ENCORE

Ça fait des années qu’on veut nous faire croire que les vidéos ‘long length’ sont mortes alors qu’on a des avant-premières tous les quinze jours. En réalité, tant qu’il y aura des types bercés à ce genre de productions, les longues vidéos ne mourront jamais. La dernière en date (juste après la Fellas) est donc la vidéo Primitive, que notre hater notoire et néanmoins bien aimé Nicolas « MDV » Levet s’est empressé de visionner pour en donner son avis incontournable. Si vous ne savez pas qui est MDV, avant de vous offusquer, cliquez ICI.

primitiveRien n’à voir, en fait

Salut les petits loups,

Je suis de retour dans la chronique de vidéo de skateboard. Normalement après la part de Mark Suciu, tout le monde aurait dû arrêter de faire des vidéos et passer à autre chose mais non, certains font les malins et sortent une vidéo à l’ancienne avec tout le team et des vraies parts :  je vous parle de la dernière vidéo de la marque « Primitive » (oui, la marque qui a fait une collab’ avec une marque de sauce soja) au doux nom de « Encore ». Calmez-vous les lecteurs libertins, il y a que du skate, même si le titre est racoleur, il n’y a aucune image de type « bonjour madame » dans cette vidéo. Je vous rappelle que le gérant a Jesus tatoué sur le bras.

L’intro est folle, une musique de type dramatique sur des images d’homme sur un skateboard au ralenti avec des images de type couché de soleil. C’est plein d’émotion, j’ai l’impression que je ferais mieux de mater La grande Darka avec Baba plutôt que cette vidéo qui me fait déjà chier. Heureusement l’intro est étonnamment courte et la première part commence au bout d’une minute.

Franky Villani, voila typiquement le skateur que je ne voyais pas chez Primitive. Il avait plus sa place chez Zero mais le salaire ne doit pas être le même. Ne vous attendez donc pas à une part interminable avec que des lignes sur des ledges surwaxés tout de survêtement vêtu. Non c’est plutôt varié avec pas mal de hammerz et quelques bons trucs type le dernier trick. Avec son physique de gamer qui boit du coca toute la nuit il nous prouve bien que le skateboard n’est pas un sport et que l’on a pas besoin d’aller à la salle comme certains pros férus de contests et de « five stars event » pour être légitime sur un skateboard.

Concernant la partie vestimentaire, Franky tu devrais te calmer un peu, le pantalon DIY avec la tête de chien dessinée par tes soins, tu peux le garder quand tu fais des soirées libertines avec ta meuf mais nous, on n’a pas besoin de voir cette merde. 

Francky_

Avec cette histoire de pantalon « tête de chien marrante », j’ai failli oublier de vous parler de la musique de type new wave de type ‘à chier’, genre plus proche d’Indochine que de Joy Division. Si mon Franky était chez Hélas il aurait peut-être eu cette musique.

On enchaine avec un petit interlude pour vite nous remettre dans l’ambiance originelle de Primitive, c’est-à-dire des hommes en baggy ou survèt’ qui font des trucs techniques sur un banc en marbre. Ouf, je respire, cet interlude sert à nous introduire la part de Carlos Ribeiro.

Bon, sa part commence direct par un marteau de folie, un espèce de liplisde en montant sur un spot bien chaud. Limite il me donne envie de voir le reste de sa part malgré sont survêtement d’équipementier sportif. Bon sans surprise le mec est incroyablement fort mais ça reste aussi chiant que son switch heelflip back smith sur un handrail : beaucoup trop de logos Nike et une musique pour puceau qui fait du rap sur Youtube.

Attention un message d’introduction apparait sur l’écran « introducing » avec un roux en baggy tube qui remonte des marches en courant, moment plein d’émotion, le nom apparait : Giovanni Viana. Encore un inconnu (pour les quarantenaires bedonnants comme moi), qui ne va pas le rester longtemps. Part efficace mais beaucoup trop de « full cab » et de heelflips, et puis encore une fois il y a un problème avec la musique. Comment peut-on se dire « trop bien cette musique électro » ? Je préfère encore me taper le dernier album des BB Brunes en entier que d’écouter cette merde.

On enchaine avec une part de type « part de ceux qui n’ont pas assez filmé pour avoir leur propre part » : 

- Wade Desarmo : le pantashort , le bonnet posé négligemment sur la tête, le maillot de foot, les socquettes, du balai, pas de cette merde chez moi ;

- JB Gillet : 4 tricks, merci pour l’image de la France, après on va encore entendre que les Français sont des feignasses toujours en vacances ou en grève ;

- Robert Neal : trop de heelflips ;

- Spencer Hamilton : si on enlève le survêtement moche et les images de type je suis beau quand je pousse torse nue, sa part est plutôt bonne mais elle est bien a l’image de la marque c’est-à-dire insipide.

Trent McLung a une part complète lui, mais pourquoi ? Qui va se dire : « putain je kiffe trop ce mec en survèt’ avec ses genoux collés et ses Adidas moches, je vais direct acheter sa board » ? Si quelqu’un pense comme ça  j’aimerais bien qu’il vienne nous expliquer pourquoi, et avec des vrais arguments, merci.

Ensuite on retrouve encore une part de type : « on n’a pas assez filmé, nous vire pas STP, Paul » :

- Marek Zaprazny commence sa part avec le survètement le plus moche de la vidéo, avec une bande verticale estampiller du mot « Paris ». Que du curb et du flat ;

- Jen Soto, première meuf chez Primitive. 4 tricks c’est un peu limité pour se faire un avis, dommage ;

- Brian Peacock, quand tes sponsors sont Hélas et primitive, forcément peu de surprise et plutôt chiant ;

PVRIS_

- Bastien Salabanzi, voir JB, RIP la France ;

- Roman Lisivka, comme tous les autres ; curb, flat, survêtement… ;

- Devine Calloway, inutile ;

Patrick Zentgraf, voir Devine Calloway ;

- David Jakinda, idem ; 

- Charlie Munro, là c’est un peu mieux, les spots sont plus intéressants et le skate de meilleur qualité. Merci Charlie de me réveiller.

Pedro Biagio, putain on se croirait dans une video H-Street du début des années 90 avec un team de plus de 30 riders (ce qui causa la perte de la marque). Bon Pedro c’est comme les autres, technique et chiant, sa part se finit sur une ligne à MACBA, tout est dit.

Tre Williams arbore fièrement tel un blason un jean tube, pas de vêtement de sport ni de longue ligne chiante sur des curbs, Tre est dans une pratique du skateboard plus virile à base de main courante et de grosses marches. Un peu de fraicheur dans cette vidéo de techniciens adeptes de la suite de Fibonacci 3 5 8 13 (celui qui trouve le chiffre suivant sans l’aide de l’internet mondial gagne un survêtement à pressions d’un grand équipementier sportif).

Miles Silvas a bien fait de quitter Numbers (hommage à la suite de Fibonacci ?), marque de Koston et Mariano, deux  quarantenaire qui essaient encore d’être pros. Du balai les vieux, Miles a bien plus sa place chez Primitive : un skateur sans charisme et sans aucune originalité, bien à l’image de la musique de sa part. Donc oui, le mec est incroyable mais il skate en maillot de foot avec une grosse chaine en or autour du cou. Désolé mais pour moi c’est rédhibitoire malgré le switch heel back à Wallenberg.

La dernière part est pour Tiago Lemos. Vous allez me dire : « il est comme les autres il fait que du flat et du ledge », oui mais lui a du charisme et un certain pop qui fait plus que la différence. Les ledges sont bien plus hauts et bien plus longs que ceux de ses collègues. Les deux derniers tricks sont juste dingues.

Vous attendez toujours la part de P-Rod ? Il doit bien avoir deux ou trois tricks qui trainent dans la vidéo dont un trick de flat au ralenti… C’est le boss, il peut donc ne rien branler de la journée, laisser les autres bosser à sa place, il aura toujours son pro model, personne pour le virer et on aimerait bien être a sa place. Qui ne rêve pas d’avoir une board Dragon Ball, Narouto ou Kikkoman à son nom ? Perso je préfère la sauce soja Lima (la version allégée en sel) mais bon, je me contenterai bien de la board Kikkoman. Sinon pour les fins gourmets chez DGK il y a la collab’ Cup Noodles.

canape-dangle-droit-5-places-en-velours-cotele-gris-isla-design_1170249_1140x1140

Pour résumer, Primitive aurait pu se retenir et laisser Mark Suciu fermer la vidéo de skate à jamais, j’aurais pas encore perdu 45 minutes de ma vie passionnante.

Je vous laisse, je retourne regarder Columbo sur ma TV 5K avec ma meuf enroulée dans un plaid « dinosaures » et des pantoufles léopard premier prix sur notre canapé d’angle en velours côtelé de qualité supérieure. Triste vie, triste monde.

MDV

 

 

Donnez votre avis

*