LA CHRONIQUE DE MDV – THE SOUR SOLUTION II

Pour Nicolas ‘MDV‘ Levet, ‘c’est toujours super dur de chroniquer une bonne vidéo, moi mon truc c’est les chroniques négatives donc quand on est dans le positif j’ai pas grand chose à dire’. Alors OK, promis, la prochaine sera bien sucrée, tout en HD et sans Oscar. En attendant, voici son avis sur The Sour Solution II parce que c’est toujours marrant d’obliger Nico à dire du bien de quelque chose.

Jo_OsOscar & Josef

Bonsoir chers compatriotes,

Chronique de la video 2 de la marque « solution acide ».

Intro chiante comme toute les intros de toutes les vidéos de skate (sauf la Plan B 2). Bon là au moins ça a le mérite d’être rapide.

Premiere part Oscar Candon :
J’aime bien Oscar Candon, le skate est de type rue-rapide et engagé mais la il y a des trucs que je ne comprend pas. Pourquoi cette musique de merde ? C’est une vidéo Magenta ? Non, pas possible, trop de tricks. Pourquoi des pantalons tubes trop courts remontés bien trop haut sur le ventre ? Pourquoi une part si courte ? À part ça les deux derniers tricks me donnent envie de me mettre nu dans les bois en m’aspergeant d’huile d’olive (comprenne qui pourra).

Bon je vais devoir faire une pause dans ma chronique, ma meuf veut m’obliger à matter un film de Chabrol qui passe sur Arte : « Cérémonie ». Je vous en parle quand je reprends la chronique mais j’ai peur de passer une soirée antiplaisir.

De retour, finalement le film était plutôt bon, pas de super héros, encore moins d’effets spéciaux mais quand-même bien violent. En gros les bourgeois se font tuer à coup de fusil de chasse par la « boniche » et sa collègue guichetière à La Poste. Un bon happy end, une sorte de feel good movie, le genre de film où quand tu sors de la salle de cinema tu cours chez l’épicier pour tripoter les sac de graines…

Donc après Oscar on a une part avec soit disant trois personnes mais j’arrive pas à les différencier. Koffe Hallgren, Daniel Spängs et EJP. Bon la part est un niveau en-desous de celle d’Oscar mais les derniers tricks sont bons, de type spot bien rue (dois-je parler de la musique ?).

Barney Page, bonne part, bien rue mais attention à ne pas trop en faire avec les genoux qui se collent à chaque virage et autres figures de style, c’est un coup à ne plus faire que des powerslides et finir dans une vidéo TWS avec un hammer en flat (pareil pour la musique, on se croirait dans une vidéo d’une marque concurrente avec des mecs qui font des nose manuals et des flips en flat…).

Ensuite nous avons droit à 4/5 tricks de Fili et Tyler, bon je sais pas qui sont ces deux personnages mais ils me donnent envie d’en voir plus. Dommage pour moi un mec en survêtement et man-bun prend la relève : Gustav Tønnesen. Bon, méchante part, tout est incroyable mais j’ai un gros problème d’éthique, je ne peux pas dire du bien d’un mec qui porte uniquement des survêtements, je suis donc dans l’obligation de vous dire que cette part est nulle à chier. Je préfère encore matter une vidéo d’un puceau Youtuber passionné de Minecraft ou bien écouter un tube de Sliimy en boucle en regardant l’ampoule qui brille au plafond.

Josef Scott Jatta, putain déjà la part commence très très mal : ‘London Calling’ des Clash version drum and bass en guise de musique, si le mec était pas incroyable j’aurais déjà stoppé net cette chronique pour matter un film de Chabrol sur Arte.

Vincent Hutta, on dirait un shitos endormi mais le petit texte déclamé pendant l’intro de sa part dit le contraire « no revolution was ever made being wasted, sharp brain work the best, always critical » alors soit c’est une blague et il finira avec un gros coup de marteau dans la nuque, soit c’est sérieux et il me rejoindra dans la rue pour donner des coups de marteau dans la nuque de tous les dealers. À part ça, très bonne part. Le dernier trick est fou ainsi que l’espèce de double frontside wallride.

Martin Sandberg, comme les autres, musique de merde et part incroyable.

Albert nyberg, même sentance, musique à chier et méchante part, mais un poil en dessous de sa part dans la video Vans avec le casper slide en wallride…

Nisse Ingemarsson, jamais entendu parler mais en fait il et juste encore pire que les autres, par contre fais très attention avec certains tricks, on est à la limite de certains trucs que l’on peut voir sur Youtube en sortie de courbe sur des skateparks en metal avec des triple flips et des impossibles dans le même trick.

Simon Isaksson, encore moins connu que le précédent mais il mérite bien la dernière part. Pourtant à première vue c’était pas gagné, on dirait un espèce d’étudiant en lettres qui fume des roulées et fait ses courses chez Lidl avec des bons de réduction. Et pourtant il skate sur Abba et fait un loop comme Tony Hawk et Bob Burnquist…

Je vous laisse, je dois nettoyer les traces de merde au fond des chiottes que ma ladyz a laissé en partant ce matin.

MDV

Donnez votre avis

*