LES ÉCHAPPÉS DE L’ENFER #4

Un an jour pour jour après la mise en ligne du troisième épisode, voici la nouvelle saison des Echappés de l’Enfer (parisien), cette fois en compagnie de Gaëtan Ducellier, Louis Perruchaud, Mathias Thomer, Thibault Le Nours et Oscar Candon.

ede_1

Le rendez-vous est fixé à la Gare de l’Est, et l’idée est d’aller rejoindre la Seine puis la Marne, et ainsi d’aller tâter le béton du récent park de Maisons-Alfort et un peu plus loin, celui de Bry-sur-Marne, en tentant bien entendu de défoncer les éventuels spot de street qu’on trouvera sur la route. En gros, on va passer notre temps à longer des cours d’eau, à commencer par le Canal Saint-Martin sur 3 kilomètres pour rejoindre la Seine, puis la remonter à contre courant jusqu’à rejoindre l’embouchure de la Marne. L’avantage de suivre les rivières, c’est que c’est toujours plat, et qu’il y a toujours des pistes cyclables.

Des pistes limite romantiques où l’on croise parfois des types en longboard-paddle. Forcément ça prête toujours à rire, alors on sort les téléphones en pensant que ça ferait une bonne image, on s’esclaffe un bon coup en croisant l’énergumène et PAAAAAF, on s’éclate par-terre. Je dis « on », mais vous l’aurez compris, c’est « je ». À peine 5 kilomètres et j’ai déjà le genou et la cheville en vrac, sans même avoir posé le pied sur la board… Mais bon, à priori je tiens debout, alors ça ne devrait pas être trop compliqué de tenir assis sur une selle.

ede_4

Le peloton reprend donc la route jusqu’à la première étape : le park de Maisons-Alfort, construit en 2015 sous l’autoroute A86. Si on y reste un peu trop longtemps, c’est que ça vaut le détour. Sauf que c’est pas un détour, en fait. Le vrai détour, ce serait de rejoindre Bry-sur-Marne en suivant la rivière qui fait une grande boucle d’une douzaine de kilomètres. On décide donc de ne pas prendre le risque de croiser un type en longboard à voile ou à vapeur et on coupe à travers la banlieue bourgeoise de Nogent (sur Marne, toujours). On trouve bien un ou deux spots sauvages (de street, quoi) sur la route, mais les journées d’automne raccourcissent et si on veut profiter des courbes du bowl de Bry avant la nuit, on ne s’attarde pas.

ede_3

Le bowl de Bry est une réussite. Votre narrateur ici-présent y aurait bien fait quelques grinds mais à la suite d’une chute spectaculaire (voir paragraphe au-dessus et à la fin de la vidéo) dont vous n’êtes pas prêt de ne plus en entendre parler, c’est pas possible. Les autres ont l’air de bien s’amuser par-contre. Même que Mathias aurait dû être rentré depuis un moment et qu’il risque des poursuites pour abandon de famille. Mais vous savez ce que c’est lorsque vous êtes sur un bon spot avec une bande de potes…

Tang (qui n’a rien d’asiatique mais juste que c’est le verlan de Gaëtan – j’ai mis des mois avant de comprendre) remporte le titre d’MVP du jour ainsi que (ex-aequo avec Oscar), l’award du meilleur trick : smith melon grab pour Gueutan (le vrai verlan de Tang) et five-o interminable d’Oscar (tout est dans la vidéo) sur l’extension. Bref, encore une chouette journée où l’on a réussi à s’échapper de l’enfer et même à flirter avec le paradis (si l’on oublie la grosse gamelle de votre narrateur-serviteur ici présent)…

Les anciens épisodes sont ICI, et , et les photos de cet article sont de Mathias Thomer.

Donnez votre avis

*