VG SKATERS – MIKA GERMOND

(Scroll down for english version) Ils font du skate et ne mangent pas de viande. Pourquoi ? Comment ? Sont-ils inconscients ou au contraire, sont-ils conscients ?
Aujourd’hui : Mickael Germond, aussi connu dans certains milieux sous le nom de ‘Musclor’ !

Mika02Ça, c’était avant. Photo : Max Verret

« J’AI VU DES EXTRAITS D’ÉMISSIONS QUI TRAITAIENT DU FOIE-GRAS… »

À quand remonte la première fois que tu as entendu parler de végétarisme ?
Mon oncle est végétarien depuis une trentaine d’années donc j’en ai entendu parler depuis que je suis né.

Et depuis combien de temps est-ce que tu ne manges plus de viande ?
Il y a trois ans, j’ai vu des extraits d’émissions qui traitaient du foie-gras et du gavage des oies dont on mangeait le foie cirrhosé allègrement… Alors j’avais boycotté le foie-gras pour les fêtes, et puis j’ai fini par arrêter tout ça un an plus tard : la viande, les produits laitiers, le poisson… Mais je mange des oeufs, parfois du beurre et parfois du fromage à pâte cuite, comme la Tome.

Tu as arrêté d’un coup ou tu as diminué progressivement ?
Progressivement. Pendant mes études déjà, j’achetais beaucoup moins de viande. Parce que dans ma famille on est assez strict sur sa qualité : on achète la viande chez le boucher, le poisson chez le poissonnier, etc. Et comme j’avais la flemme d’aller chez le boucher, plutôt que d’acheter de la viande de mauvaise qualité chez Carrefour ou chez Lidl, j’ai réduit ma consommation jusqu’à arrêter totalement à Noël 2015. Le premier mois, je ne mangeais que des fruits et des légumes crus ! Plus de pâtes, plus de riz, c’était un peu violent ! Et à partir de là, j’ai recommencé à manger du pain et à cuire des légumes. Mais aujourd’hui mon alimentation reste basée sur beaucoup de choses crues, le moins transformées possible, des aliments les plus complets possible…

Tu as ressenti des changements physiques ?
Pas grand-chose à part après les repas où je me sentais beaucoup moins lourd parce que les digestions sont facilitées. Plus de coup de barre après le repas, et je suis plus éveillé, plus lucide en général, de meilleure humeur, plus alerte…

Tu as fait des études de sport, j’imagine que la nutrition est un chapitre important et que c’est plutôt l’inverse de ce que tu fais aujourd’hui, non ?
On n’a pas trop approfondi le truc mais dans ce qu’on a vu, c’est vraiment tout sauf ça, oui ! Je crois bien qu’il fallait composer avec 55% de glucides, 15% de protéines et le reste de lipides au cours d’un repas ou de la journée. Ça devait vraiment être bien réparti, c’était limite draconien, on allait vers la micro-nutrition où tu fais gaffe à tout ce que tu bouffes. J’ai suivi ce régime pendant un ou deux ans, parce que je voulais appliquer ce que j’apprenais. Je calculais mes apports en protéines (animales) mais je faisais moins gaffe aux vitamines… Mais depuis que je suis végétarien, j’y vais beaucoup plus au feeling et au goût, même juste à la couleur des aliments… C’est presque spirituel ! Ah ah ! Mais je me fais plaisir à tester des nouveaux fruits, des nouveaux légumes, je suis en pleine découverte.

Avant d’être végétarien, Mika est un Josimard

En tant que sportif, tu as quand même besoin d’un fort apport de protéines. Comment tu compenses ?
C’est sûr que dès que tu te mets au végétarisme, tu t’exposes aux carences en protéines donc je compense à fond en légumineuses comme les pois-chiches, flageolets, lentilles, haricots rouges, et aussi avec des fruits secs comme les dates, les amandes qui sont riches en fer aussi, ce genre de trucs… Beaucoup de choses dont on ignore qu’elles contiennent des protéines qui parfois sont plus assimilables par l’organisme humain que les protéines d’origine animale.

Qu’est-ce que tu réponds aux gens qui te demandent pourquoi tu suis ce régime, qui ne sont pas du tout dans cet esprit-là  ?
Souvent, la première chose que les gens me demandent, c’est « mais t’as pas de carence ? » Mais moi, de mon côté, ça me paraît autant aberrant qu’ils mangent autant de viande et si peu de légumes, donc je leur répond la même chose ! Pour moi, c’est eux qui s’exposent à des carences. Sinon, je dis que je ne possède pas la vérité, que c’est une expérience dans ma vie, et que si ça me cause des problèmes, alors je changerai. Mais pour l’instant j’essaye au mieux de compenser les manques de protéines que j’aurais pu avoir dans la viande ou le lait par d’autres choses. Je mange beaucoup plus varié aujourd’hui et je pense que c’est ça, la clé.

Pas de faiblesse, donc ?
Physiquement, non. J’ai retiré la viande, le poisson et le lait mais j’ai remplacé ça par tellement d’autre trucs… Je mange une dizaine de fruits et légumes par jour, il faut se rendre compte de ce que tout ça t’apporte en terme de vitamines, de nutriments… On ne se rend pas compte de la puissance de ça ! Et je m’en rends compte surtout quand je me fais une espèce de salade de fruits énorme qui s’appelle le Miam-o-fruit ! Avec ça mon énergie est plus diffuse, j’ai beaucoup moins de fringale, ou d’envie de manger un gros truc le midi…

Pourtant, les légumes, ça se digère plus vite que la viande, tu es plus souvent amené à avoir faim, non ?
Oui, c’est vrai que tu digères plus vite, et ça m’arrive d’avoir faim entre les repas. Alors je mange une pomme ou une banane. Je n’hésite jamais à manger des fruits.

« LES VACHES À MOITIÉ MORTES PENDUES PAR LE COU »

Est-ce que le végétarisme t’a amené vers la cause animale d’une manière plus générale, l’écologie… ?
La raison qui m’a fait arrêter, c’était le traitement des animaux. Le gavage m’avait dégouté. Ensuite j’étais tombé sur la vidéo des nuggets de McDo, les 20 poussins qui se font broyer en 5 secondes, les vaches à moitié mortes pendues par le cou… C’est parti de ça et puis ça m’a ouvert sur les besoins réels de l’humain. L’écologie, j’y ai toujours été amené grâce à ma famille qui est ouverte là-dessus… je trie à fond !

C’est pas aussi une forme d’insoumission aux standards de notre société ?
Je ne sais pas. Ce qui est sûr c’est que je ne me retrouve pas du tout dans la société actuelle, cette société de consommation à outrance… Mais je n’ai rien à revendiquer, je n’essaye pas de convaincre les gens, je partage juste mon expérience.

Tu fais parfois des exceptions ?
Oui, quand par exemple quand mes parents cuisinent, même s’ils assez sont sensibles à ça. En plus de mon oncle, j’ai aussi deux cousin vegans… Mais si ma grand-même a fait un agneau qui a cuit pendant sept heures, je le mange, aussi parce que j’aime le goût de la viande. Donc ça m’arrive de faire des petites entorses, sans que ça m’empêche de dormir !

De quoi était composé ton dernier repas ?

Bah, là j’étais en train de manger, je viens de finir des tartines d’avocat avec un peu de sel, et il y a du riz complet qui cuit. Je pense que je vais me faire quelques légumes pour aller avec, mais je ne sais pas encore trop !

Entretien réalisé par téléphone, le 10 février 2017. Sur le même sujet : Valentin Bauer, Olivier Ente et Pete Ruikka.

Mika_olliePhoto : Max Verret

They skate and they don’t eat meat. How come ? Are they unconscious or, on the other hand, are they conscious ?
Today : Mickael Germond, as known as ‘Musclor’.

When did you hear about vegetarism for the first time ?
My uncle is a vegetarian for at least 30 years so I know about it since I’m born.

And when did you stop eating meat ?
Three years ago, I watched videos about foie-gras and forced fed animals whose ‘cirrhosised’ liver was eaten by us humans… So I boycotted foie-gras for Christmas and I ended up quitting meat a year later, including fish and milk. But I eat eggs, sometimes butter and baked cheese like Tome.

You stopped overnight or was the process progressive ?
It went slowly. When I was studying I wouldn’t eat that much meat. Mostly because we’ve always been strict on the quality at home : we’d buy meat at the butcher’s shop, fish at the fisher’s shop, etc. And since I was too lazy to do that, instead of buying bad quality meat in a supermarket I just reduced the meat I was eating until the day I stopped for Christmas 2015. Then I only ate raw fruits and veggies for a month ! No rice, no pasta, it was a bit tough ! After that I slowly went back to bread and cooking food. But I still eat a lot of raw stuff, no processed food and whole foods…

Have you felt any physical change ?
Not really, the only thing is that you feel lighter after meals because digestion is facilitated. No more feeling tired after eating and I feel more aware, in a better mood…

You’ve been studying sports and I guess nutrition is something important that you learn and that it goes the opposite way with what you’re doing today, right ?
We didn’t go so deep but yeah, it’s completely the opposite ! As far as I can remember you had to compose with 55% carbohydrates, 15% proteins and the rest was lipids for each meal or just throughout the day. It really had to be well distributed, it was really tough, we were going almost into micro-nutrition where you have to watch everything you eat. I followed this diet for one or two years because I wanted to apply what I learned. I’d calculate my protein intake but I wouldn’t really care about vitamins… But since I am a vegetarian, it’s much more about feelings and taste, sometimes even just by the color of food… It’s almost spiritual ! Ah ah ! But I’m happy to test new fruits, new vegetables, I am discovering new stuff all the time.

As an athlete, you need proteins anyway, where do you get those ?
True that when you turn vegetarian, you are exposed to protein deficiencies so I compensate thoroughly in legumes such as chickpeas, flageolets, lentils, red beans, and also with dried fruits such as dates, almonds that are rich in iron also, this kind of stuff… a lot of things that we do not know they contain proteins that are sometimes more assimilated by the human body than proteins from animals.

What is your answer to people that ask you why you do this ?
Most of the times people ask me « you don’t have deficiences ? » but for me it seems so absurd that they eat as much meat and so few vegetables, that I answer them the same question ! THEY expose themselves to deficiencies ! Beyond this, my answer is I don’t have the truth, it is an experience in my life, and if it causes me any issue, then I will change. So far I’ve been trying to compensate proteins that I would have got by eating meat with other things.

No weaknesses ? Physically, no. I took out meat, fish and milk but I eat so many other things now… I eat about 10 fruits or vegetables a day, you have to realize how many vitamins and nutrients you can get just throught that… And I can feel it expecially in the morning when I make this Miam-o-fruit thing. It gives me energy throughout the day, I’m not really hungry anymore during the day or feel like having a heavy lunch…

Yet vegetables digest faster than meat, you’re more likely to get hungry, right?
Yeah, it’s true that you digest faster, and I sometimes get hungry between meals. So I eat an apple or a banana. I never hesitate to eat fruits.

Has vegetarism led you to animal rights, ecology ?
I stopped eating meat because of how animals are treated. Force feeding is awful. And I also watched the MacDonald’s nugget’s video where 20 chicks get grinded in like 5 seconds, videos of half dead cows hanged… It started from there and lead me to the real human needs. And ecology has always been something important in my familly… I sort my waste a lot !

Isn’t it also a form of insubordination to the standards of our society?
I do not know. What is certain is that I do not find myself at all in today’s society, this society of consumption to excess… But I have nothing to claim, I do not try to convince people, I just share my experience.

Do you sometimes make exceptions?
Yes, like, when my parents are cooking, even if they are quite aware about vegetarism. I also have two vegan cousins… But if my grandmother has made a lamb that cooked for seven hours, I’ll eat it, also because I like the taste of meat. So it happens, without it prevent me to sleep !

What was your last meal composed of ?
Well I’m just having lunch. I just ate avocado toasts with a bit of salt, and whole rice is cooking. I guess I’m gonna add some vegetables to go with it, I’m not so sure yet !

Donnez votre avis

*