A PROPOS DU 1ER AVRIL

Lecteur passionné, lectrice adorée, je vais vous décevoir. Après toutes ces années à vous pervertir de mes poissons d’avril toujours plus incroyables, mon génie a atteint ses limites. Confiné et pas d’humeur, je n’ai pas trouvé de quoi à nouveau vous faire douter. Je m’en excuse. Cela dit, un petit best of de toutes les conneries ayant alimenté ce site un premier avril saura peut-être ranimer en vous quelques vagues souvenirs des années passées, à cette époque lointaine où l’on avait encore le droit de sortir de chez soi sans autorisation. 

stalefishstale fishes

2015
Un an avant les JO, A Propos affirmait que le skate serait présent à Rio en 2016. Pas forcément la meilleure blague, jusqu’au moment où le texte racontait que les qualifications auraient lieu sur la mega ramp et que le CIO avait décidé d’alleger les contrôles anti-dopage pour cette discipline… Bon OK, c’était pas fantastique mais c’était le début de ma carrière d’expert international en poisson d’avril. A (re)lire ICI.

2016
Rien en 2016. Probablement pour brouiller les pistes et ne pas vous habituer trop vite, cher lecteur, chère lectrice, à des poissons d’avril de qualité.

2017
Afin de dénoncer les abus et méfaits dont j’ai pu être témoin dans mon passé de « photographe de skate », j’avais inventé le personnage de Jean-Jean, team-manager repenti, qui balançait ses dossiers (sans toutefois citer les noms). Toute la journée j’avais reçu des SMS me demandant le nom de ce type mystérieux. Moi au moins, je m’étais bien marré ! A (re)lire ICI.

2018
Quoi de plus racoleur qu’une femme à moitié nue en couverture d’un magazine ? Une femme complètement nue, ouais. Alors pour vous faire douter, cher lecteur, elle avait gardé ses bas et sa gaine (une photo de Loïc Benoit, qui était dans la confidence) et annonçait un numéro ayant pour thème l’érotisme dans le skate. Et PLAF ! Tout le monde était tombé dans le panneau. A (re)lire ICI. (Et ne me (re)dites pas que c’est un numéro qui mériterait d’exister, hein, faut pas déconner non-plus.)

2019
Vu que tout le monde semble s’être remis au vinyles, je m’étais dit que sortir le mag sur un cassette ne choquerait personne. Et effectivement, ça n’a pas choqué grand-monde. Comme si c’était une bonne idée ! A (re)lire ICI. (Et je m’étais moi-même étonné de mes ‘Photoshop skills’, sur ce coup-là.)

Voilà, promis, en 2021, je retourne à la pêche !

Donnez votre avis

*